Justice pour Wissam – Conférence de presse de Amal Bentounsi

Une conférence de presse sera organisée ce mercredi 2 avril 2014 à 11h par
Amal BENTOUNSI dont le frère avait été tué d’une balle dans le dos par un
policier en 2012. Parce qu’elle a dénoncé les abus et l’arbitraire policiers,
elle se retrouve poursuivie pour diffamation. Procès le 7 avril.
Veuillez trouver ci-dessous et ci-joint le communiqué de presse.

Le 7 avril 2014, à 9h00, ce n’est pas le tireur qui a tué Amine Bentounsi[1]
qui se trouvera devant le juge à la 17ème chambre du Tribunal de Grande
Instance de Paris, mais la sœur du défunt, Amal.

Cette dernière qui, dans son deuil, avait produit une parodie des campagnes de
recrutement de la police nationale en utilisant des images réelles de
violences policières, s’est retrouvée poursuivie pour diffamation par Manuel
Valls. Elle y dénonçait l’impunité entourant les abus policiers qu’illustrent
les dizaines d’affaires que répertoriait récemment Basta Mag et qu’ont
dénoncés à plusieurs reprises Amnesty International[2], Human Rights Watch,
mais aussi de nombreuses études et associations de terrain.

Pour Farid El Yamni, également frère de victime qui a lancé une pétition[3] de
soutien à Amal ce matin : « c’est tout de même fou de voir que le policier qui
a tué Amine Bentoussi a simplement été muté alors qu’Amal est poursuivie pour
avoir dénoncé des abus et la complicité de certaines institutions. Cela
revient presque à valider que la liberté de tuer l’emporterait sur la liberté
d’expression. Cela revient clairement à valider un deux poids, deux mesures. »

Le tireur dans l’affaire de son frère, pourtant mis en examen pour homicide
volontaire par l’IGS il y a près de deux ans, n’a effectivement pas été
inquiété depuis. Il a, au contraire bénéficié d’un véritable soutien
politique, Nicolas Sarkozy proposant la création d’une « présomption de
légitime défense » pour les policiers et François Hollande défendant un
« renforcement de la protection administrative » en cas de mise en cause d’un
fonctionnaire.

Amal Bentounsi qui, à la veille de son procès, a d’ailleurs lancé une nouvelle
vidéo parodique[4], continue de se battre, via des mobilisations, marches,
concerts portés par le collectif de familles de victimes Urgence ! Notre
Police Assassine, pour la visibilité de ces affaires trop souvent enterrées.
Le rapport d’Amnesty International « Des policiers au dessus des lois »
dénonçait dès 2006 l’exceptionnelle lenteur des procédures contre des
policiers mis en examen pour violences ou homicide. À titre d’exemple, il a
fallu attendre 2013 pour que les policiers présents lors des incidents ayant
mené à la mort des adolescents Zyed et Benna à Clichy-sous-Bois en 2005
puissent être mis en cause.

Amal Bentounsi tiendra une conférence de presse en présence de familles de
victimes, ONGs et chercheurs le 2 avril 2014, à 11h au CICP 21 ter, rue
Voltaire 75011 Paris.

 

[1] Le 21 avril 2012, à Noisy-le-Sec, en pleine campagne présidentielle, Amine
Bentounsi tombait sous la balle d’un policier reçue dans le dos, alors qu’il
tentait d’échapper à un contrôle d’identité.

[2] http://www.bastamag.net/Homicides-accidents-malaises

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Mauvais-traitements/Presentation/Violences-policieres-France

[3] http://www.change.org/fr/pétitions/manuel-valls-abandonnez-les-poursuites-
contre-amal-la-soeur-d-une-victime-de-crime-policier

[4] https://m.youtube.com/watch?list=HL1396039191&v=jM2B0Mf3IyU

Publicités
Cet article a été publié dans Dernière minute. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s